Goldman Sachs est votre ennemi

Publié le 03/03/2015
Par Yazan

Goldman Sachs, un silence de pantoufles... Je doute qu'aucun de nous ne pousse un jour la porte de cette banque américaine! D'ailleurs on ne va pas vers Goldman Sachs, c'est Goldman Sachs qui vient à vous... Et à ceux dont le pouvoir ou la fortune est suffisamment important pour qu'un jour ceci se produise, je n'aurai qu'un seul conseil: Fuyez! S'il n'est pas déjà trop tard...

Goldman Sachs œuvre sans conscience dans l'ombre: Spécialisée dans l'investissement et le conseil, cette firme ne souffre d'aucun scrupule à intervenir en qualité de consultant auprès d'un client tout en spéculant par ailleurs sur sa faillite, pourvu qu'une de leurs simulations mathématiques n'aie envisagé ce scénario comme étant le plus rentable. Goldman Sachs modélise tout ce qui peut l'être sur cette planète dans le but d'en évaluer la rentabilité maximale. Sa matière grise? De brillants financiers et mathématiciens, de la chair à canon aux yeux de la firme, de ceux là également on attend une rentabilité maximale pour au final ne les rétribuer qu'avec les miettes du pactole! Des miettes qui valent déjà une fortune, vous imaginerez bien. Mais que l'un de ces cerveaux ne marche de travers et la sanction sera sans appel, il sont si faciles à remplacer en faisant la sortie des écoles, tout polytechnicien qui se respecte vous le dira.

Mais Goldman Sachs est bien autre chose que ses 30000 employés, c'est avant tout une nébuleuse de fonds d'investissements puissants, redoutables même, et surtout difficiles à identifier. Qui possède réellement Goldman Sachs? Depuis 2009, ce n'est pas un secret nous trouvons Lloyd Blankfein à sa tête, mais de qui exactement reçoit-il ses ordres?  Le tableau se dessine moins clairement. Et quels sont justement ces ordres? Rien de bon, croyez moi...

A l'été 2007 lorsqu'éclate la crise des subprimes, Goldman Sachs est le seul établissement bancaire à ne pas perdre d'argent. Son secret? Ils l'avaient anticipée, la crise... Rien de bien difficile lorsqu'on propose des fonds à risques à ses clients (le fond ABACUS 2007-AC1) tout en spéculant dans leur dos sur l'effondrement du marché concerné [1], une spécialité maison. Les mauvaises langues affirmeront même que Standard And Poors fut de mèche avec l'institution bancaire au moment où les risques liés aux subprimes furent sciemment sous-estimés.

En septembre 2008, l'établissement financier à la rentabilité diminuée par la crise qu'il a provoqué reçoit l'aval de la réserve fédérale américaine pour devenir l'une des quatre "holding company" du pays [2]. A la clef: 13 milliards de dollars. On notera que le secrétaire du trésor (i.e. le ministre des finances américain) à l'origine de ce plan de renflouement ne fut autre que Henry Paulson, ex président directeur de Goldman Sachs.

Goldman Sachs est partout: La falsification des comptes grecs, c'est eux[3]. La crise des matières premières, c'est eux[4]. La spéculation sur une aggravation des dettes grecques et européennes, c'est eux[5]. Selon le magazine "Rolling Stone", c'est plus d'un siècle de relations douteuses que la banque aurait noué avec chacune des bulles spéculatives ou crises que nous aurions subies[6]. Le 20 août 2013, un bug informatique conduisit la banque à passer une avalanche d'ordres boursiers erronés pour des pertes dépassant la centaine de millions de dollars, une broutille pour Goldman Sachs. Un sou est un sou, la firme parvint à se faire annuler une partie de ces ordres auprès des autorités de régulation boursière, beaucoup y laissèrent des plumes, un ordre boursier ne s'annule jamais, Goldman Sachs est au dessus des lois, ces gens là ne perdent jamais[7].

Les enfants de Goldman Sachs aussi sont partout, il n'est courant de trouver des "ex" ou "futurs" Goldman Sachs à des postes éminents: Commissaire européen, président du conseil des ministres italiens, président de la banque mondiale, le plus dérangeant à mon sens étant Mario Draghi, vice-président de Goldman Sachs pour l'Europe de 2002 à 2005, accusé par la presse d'implication directe dans la falsification des comptes grecs[8], à la tête de la banque fédérale européenne depuis 2011. Avec Goldman Sachs, on navigue toujours en plein conflit d'intérêt.

Bien sûr, cette banque est loin d'être un cas isolé, mais elle constitue sans nul doute le spécimen le plus emblématiquement toxique de ce que l'on désigne souvent par ces "nouveaux maîtres du monde". N'y voyez là aucun complot, ces gens là ne savent faire qu'une chose: De l'argent à tout prix, des rentabilités flirtant parfois avec les 30%, vendre leur mère ne leur pose aucun problème.

Nous sommes entrés en guerre économique, une guerre d'un genre très contemporain pour laquelle nous n'avons pas encore eu le temps de fixer les règles. Si Goldman Sachs devait être coupable, ce serait très certainement d'un crime économique contre l'humanité, ils ne font que profiter d'un vide juridique flagrant. Ils ont bien commencé, les américains, à leur faire des procès. Ça paie bien, les amendes se comptent en milliards. Mais en Europe, toujours rien. Il paraît que nos chers députés voteraient même à l'occasion quelques lois soufflées par des opérateurs de Goldman Sachs. Ils n'ont pas vraiment le choix, les sanctions du banquier américain pourraient être terribles en cas de refus d'obtempérer, la France n'a pas les épaules aussi larges que nos homologues Yankees.

Face à Goldman Sachs, il nous faut une action concertée. Isolée, la France est un morpion, mais unifiée, l'Europe, cette première économie mondiale (qui peine hélas à exister en tant que telle) a le pouvoir de tenir le front. Sans doute est ce pour cela que Goldman Sachs spécule tant contre les Etats européens, diviser pour mieux régner... Cette Europe doit et peut être réparée, il nous appartient en tant que citoyen de le réclamer... En commençant par exemple par aller voter, c'est simple et efficace! Au taux d'abstention du dernier scrutin européen, je crains que nous n'ayons que les dirigeant que nous méritions!

Alors, quand je vois un de mes concitoyens se tromper en désignant son bouc émissaire immigré sans comprendre qu'ils sont tous deux victimes des malversations de Goldman Sachs, c'est la crise qui pousse les plus démunis sur cette planète dans l'enfer des circuits migratoires, quand je vois ce même concitoyen rejeter l’Europe plutôt que de réfléchir à ses dysfonctionnements, je me dis qu'il ne fait là que ce que Goldman Sachs attend de lui: Creuser sa propre tombe... Diviser pour mieux régner vous disais-je... S'ils savaient... C'est qu'il l'avaient inclus dans leurs simulateurs mathématiques, chez Goldman Sachs, le théorème du mouton...


Pour aller plus loin:


 



3 commentaires pour Goldman Sachs est votre ennemi

avatar
Ben dit:
11/03/2015 19:03

Foutaises
Donc avec des représentants européens qui on mit à la tête de nos grandes institutions des pions de Goldman Sachs, vous répondez qu'il nous faut encore plus d'UE ? C'est l'UE avec la complicité de Goldman Sachs qui ont fait rentrer la Grèce et empocher le pactole avec les CDS. C'est aussi cette banque qui est responsable de la crise économique mondiale. Tous le savent, de l'UE au FMI mais personne ne les condamnes. Tout les fonctionnaires européens sont corrompus à tout les niveaux et vous voulez faire confiance à ses personnes ? De plus en plus d'entreprises ont des bureaux à Bruxelles vous pensez que c'est pour faire jolie ? C'est dans l'unique but de séduire les députés. Plus d'Europe, c'est éliminé la proximité des électeurs et instaurer une dictature pseudo-démocratique.

Ce blog semble juste être une propagande anti FN avec vos attaques qui reviennent sans cesse sur le "racisme".

Je vous signal que plusieurs pays tels que le Canada, l'Australie, le Maroc, Monaco et d'autres pratiquent l'immigration choisie. Pourquoi la France commerce t-elle avec des pays si elle ne trouve pas cela républicain ? Vous confondez souvent droit au sol et droit à la société. Je ne suis pas contre un immigré qui tente de s'installer en France, mais je n'accepte pas de lui verser des cotisations pour cela. Les aides sociales versées à outrance depuis des années ont ruiné le pays. Et ce sont ces dernières qui divisent le peuple. Trouvez-vous normal qu'un employé smicard gagne quasiment autant que quelqu'un au RSA ? C'est uniquement en France qu'il est possible de voir ce genre d’aberrations et c'est ce qui exacerbe les travailleurs français.

C'est devenu une honte d'être français, plus grand monde à de l'amour envers la France. A l'heure où sortir un drapeau aux couleurs de notre pays est signe de racisme, il faut en finir avec l'UMPS et toutes ces associations qui empêche à notre pays d'aller de l'avant.

avatar
Réponse de Yazan:

"TOUS les fonctionnaires européens sont corrompus" dites vous? Comme vous y allez... Mais parfait, cette généralisation simpliste montre pour qui vous roulez!
Si vous aviez lu mon papier (je parle de "lire" et non pas de "retenir ce qui vous arrange" comme vous semblez le faire), vous auriez compris "plus d'Europe, oui, mais une Europe réparée". C'est au citoyen, en allant voter (chose qu'il ne fait pas aux européennes), qu'il appartient de privilégier l'Europe des parlementaires plutôt que celle des commissaires. Car j'insiste, face à la finance, la France seule ne peut imposer sa vision... Seule l'Europe pourrait disposer d'une force de frappe suffisante. Car honnêtement, imaginer que "y'a qu'à faut qu'on" revenir à l'Europe des nations pour que la crise s'estompe est une vision de bisounours, et ce serait faire exactement ce que la finance attend de nous pour asseoir encore plus son assise (vous semblez insinuer que le lobbyisme n'existerait qu'à Bruxelles, et pas dans les couloirs de l'assemblée nationale... Je ne sais sur quelle planète vous vivez?)... Oui, si vous voulez vendre encore plus le pays à la finance qu'il ne l'est aujourd'hui, votez pour ceux qui veulent diviser l'Europe par pure idéologie! Votez pour ceux qui veulent nous affaiblir en nous opposant... Vous serez de bons petits moutons de la finance, ainsi! Bravo monsieur Ben, je ne vous félicite pas, êtes vous bien sur d'aimer votre pays?
Quant aux autres points évoqués dans votre commentaire, ils ne concernent pas cet article, je ne m'éparpillerai donc pas mais vous trouverez des réponses dans les papiers à venir.
Amicalement...

avatar
jep dit:
13/03/2015 06:43

j'ouvre le livre au hasard
'' la finance internationale est vendue aux communistes''
( A .Cohen - Belle du Seigneur)

avatar
Réponse de Yazan:

Est-ce vraiment une page ouverte au hasard?

avatar
Réveil dit:
18/03/2015 15:24

Au moins, on rigole un peu.
Proposer de lutter contre l'hégémonie américaine (financière ou autre) en fusionnant avec des pays dont la majorité a fixé comme horizon stratégique l'alliance avec les Etats-Unis et l'alignement sur toutes les positions américaines..... c'est pour le moins savoureux!


POSTER UN COMMENTAIRE

Afin d'en faciliter le fil, un administrateur se réserve le droit de modérer les commentaires de spam, hors débat, ou incitant à la haine ou quelque discrimination que ce soit



A propos...

Ce monde qui n'a de cesse de vouloir dérailler n'est que l'écho du rêve que nous lui avons infligé.

Suivez nous...

Suivez le bruit des bottes sur Facebook    Suivez le bruit des bottes sur Twitter